Accueil > A la une

Des dimères d’or faiblement liés par des brins d’ADN identifiés par leur luminescence

par com.lac - publié le

Des dimères d'or faiblement liés par des brins d'ADN identifiés par leur luminescence

En s’associant à l’équipe d’Antonios Kanaras (Institute for Life Sciences, University of Southampton) et à celle de Martinus Werts (CNRS, SATIE, ENS Rennes), une équipe du LAC a montré que la luminescence excitée à deux photons offrait une alternative prometteuse pour détecter des dimères de particules d’or liées par des brins d’ADN, dans des situations où la localisation par microscopie en champ sombre est limitée par la taille de particules ou par leur distance.


L’acide désoxyribonucléique (ADN) est un composant de base versatile pour créer des petites assemblées de nanoparticules métalliques, dont conceptuellement la plus simple est la molécule plasmonique constituée par un dimère de nanoparticules. L’utilisation des nanoparticules d’or dans les applications biomédicales, en pleine expansion, nécessite une connaissance approfondie de leurs interactions avec les cellules et les objets biologiques complexes. Il est donc nécessaire de pouvoir suivre leur trace et leur répartition dans le milieu biologique. Pour des particules non fluorescentes, la méthode couramment utilisée est l’imagerie en champ sombre qui se heurte aux problèmes de sensibilité quand la taille des particules est inférieure à quelques dizaines de nanomètres ou pour des assemblées telles que l’interaction entre les particules éloignées devient très faible.



Dans cet article, les auteurs montrent que la mesure des coefficients de diffusion de translation permet de distinguer des dimères de particules d’or de 12 nm de diamètre, séparées par 26 et 146 paires de base, des monomères correspondants. Ces mesures sont obtenues par spectroscopie de corrélation de fluctuations de la luminescence en milieu liquide et également directement en microfluidique.




Figure : Particules d’or de 12 nm de diamètre décorées avec un brin d’ADN (A, B, C, D) et dimères obtenus par hybridation (AD et BC).


Pour en savoir plus : Spectroscopic and hydrodynamic characterisation of DNA-linked gold nanoparticle dimers in solution using two-photon photoluminescence, J. Midelet, A. H. El-Sagheer, T. Brown, A.G. Kanaras, A. Débarre, and M.H.V. Werts . ChemPhysChem (2018).


Contact : A. Débarre (Equipe NanoPhotonique)